Que cherchez-vous ?

Le groupe PSA va développer des moteurs électriques


Le groupe PSA a annoncé le lundi 4 décembre 2017 qu’il venait de conclure un accord avec le partenaire japonais Nidec. À compter de 2022, le constructeur automobile développera une nouvelle gamme de véhicules dépourvus d’émissions de gaz polluants.

 Pour ce faire, il a été convenu que la conception et la fabrication des moteurs électriques s’effectuerait en France. 

Une solution électrifiée sera offerte d’ici peu

Le constructeur automobile envisage qu’une proportion de 80% de ses véhicules seront dotés d’une solution électrifiée dès 2023. Cela inclut diverses formes 100% électriques ou encore de motorisation hybrides.

La coentreprise PSA / Nidec sera officiellement créée au premier trimestre de 2018. Elle nécessitera un investissement initial à la hauteur de 220 millions d’euros. Toutefois, les premiers moteurs de production ne sortiront pas des chaînes de production avant 2022. 

La formule 50-50 a été choisie pour ce partenariat, qui aura également pour vocation de subvenir aux besoins d’autres groupes que PSA. 

Installation d’un nouveau siège social

La nouvelle coentreprise a sélectionné un emplacement à proximité de Paris, pour y installer son siège social de même qu’un centre R&D. C’est à Carrières-sous-Poissy (Yvelines) que prendront place les nouvelles installations, étant donné que PSA y possédait déjà un terrain. 

Quant à la production pour le marché européen, les co-gestionnaires ont convenu qu’elle serait située à Trémely (Moselle). C’est à cet endroit que les moteurs essence et diesel du groupe français sont fabriqués. 

Près d’une centaine d’ingénieurs employés en France

Cette nouvelle collaboration donnera lieu à l’embauche de près de 100 ingénieurs en France, dans le cadre de la recherche et du développement. 

Le directeur programme et stratégie chez PSA, Patrice Lucas, a estimé que la production pourrait nécessiter la création d'environ 400 emplois. Toutefois, il s’agirait essentiellement d’un redéploiement à même le groupe, et ce nombre pourrait être appelé à varier, dépendamment des volumes. 

900 000 moteurs à compter de 2022

La coentreprise aura pour mission de concevoir et de fabriquer des équipements pour l’hybride rechargeable, le 100% électrique et l’hybride léger.

Le nouvel emplacement de production sera mandaté pour produire les systèmes de traction électriques. À compter de 2022, un objectif de production de 900 000 moteurs électriques est visé. Plusieurs facteurs pourraient influer sur la production effective, notamment la vitesse de développement de ce marché. Présentement, tous les grands constructeurs mondiaux convoitent le marché des véhicules électriques. La plupart d'entre eux annoncent leurs couleurs par le dévoilement de plans ambitieux. Il reste à voir comment tout cela s'orchestrera à moyen et long terme.

La Rédaction - le 05/01/2018

Powered by Plus Que Pro