Que cherchez-vous ?

Nos conseils pour bien acheter un sèche-serviettes

Le sèche-serviettes constitue un véritable chauffage à part entière qui nous permet d'une part, de profiter tout au long de l'année d'une température agréable dans notre salle de bain et d'autre part, d'avoir toujours des serviettes chaudes à disposition. Dans le commerce, ils sont vendus à des prix variant de 100 euros, pour les modèles compacts d'entrée de gamme, à 2000 euros pour les équipements programmables qui font appel à une technologie plus élaborée. Pour mieux comprendre les différences qui existent entre les modèles proposés par les grandes marques (Acova, Atlantic, Finimétal, Sauter...), il faut examiner quelques critères techniques et s'attarder sur certaines spécificités.

Le sèche-serviettes électrique :

Un équipement entièrement électrique fonctionne en circuit fermé de manière autonome. Facile à installer, il est relié au circuit électrique par une simple prise et ne nécessite aucun aménagement de plomberie. Produisant la chaleur par convection, rayonnement ou soufflerie, ce type de produit permet de chauffer une pièce plus rapidement qu'un appareil à eau mais il a tendance à se montrer plus gourmand en électricité.

Le sèche-serviettes à eau :

Relié au chauffage central, le sèche-serviettes à eau est le modèle le plus économe en énergie mais son installation implique de faire appel à un professionnel si l'on n'est pas un bricoleur averti. Il existe également des sèche-serviettes mixtes qui sont raccordés au chauffage central et disposent d'une fonction chauffage électrique. Ainsi, ils peuvent être utilisés ponctuellement durant l'été sans devoir activer le système de chauffage.

La puissance :

Il faut savoir que plus un appareil est puissant et plus sa consommation d'électricité est importante. Il est donc judicieux de choisir un modèle dont la puissance est adaptée au volume de la pièce. De même, si l'équipement choisi ne dispose pas d'une puissance suffisante, il fonctionnera à plein régime en permanence et entraînera un surcoût d'électricité. Ainsi, la puissance recommandée est d'environ 100 Watts par m², en sachant qu'il faut ajouter 30% à cette puissance pour compenser les déperditions thermiques dues à la présence de serviettes sur l'appareil. Pour simplifier, on estime la puissance à 130 Watts par m².

Avec ou sans soufflerie :

L'avantage d'une soufflerie est de pouvoir augmenter la température de la salle de bain de plusieurs degrés en quelques minutes, avant de prendre sa douche ou son bain par exemple. Complémentaire des lames chauffantes dont la montée en température est plus lente mais dont la chaleur douce est diffusée plus longtemps, elle permet un confort d'utilisation optimal, en particulier lorsqu'elle est reliée à un dispositif de programmation. Toutefois, son usage doit se limiter à quelques minutes par jour, au risque de voir grimper sa facture d'électricité. Par ailleurs, certains appareils sont pourvus d'un mode “turbo”. Une fois activé (15 min, 30 min, 1 h ou 2 h), l'appareil dégage une chaleur importante et s'éteint automatiquement après le laps de temps choisi.

Les fonctionnalités :

Si l'on envisage de se servir d'un sèche-serviettes comme d'un radiateur, il est impératif qu'il soit équipé d'un thermostat d'ambiance. Ainsi, l'appareil s'active ou s'éteint pour maintenir la température de la pièce constante. Pour optimiser davantage votre consommation d'énergie, il est conseillé d'opter pour un produit doté d'un système de programmation. Celui-ci permet de moduler automatiquement la température du sèche-serviettes en fonction des moments de la journée pendant lesquels on utilise ou non la salle de bain. D'autre part, afin d'éviter toute surchauffe du système, certains fabricants intègrent dans leurs sèche-serviettes, des dispositifs de sécurité ou limiteurs thermiques.

Acheter un sèche-serviettes sur Internet

Ces produits peuvent aussi vous intéresser

Radiateur - Porte-serviette - Chauffage d'appoint
 
Powered by Plus Que Pro